+32 487 84 65 40 info@nansenrefugee.be

Dans toutes ses activités, NANSEN porte une attention particulière aux personnes en situation de vulnérabilité. Nous soutenons notamment les victimes de torture dans leur demande de protection internationale. De janvier 2020 à juin 2021, nous avons ainsi accompagné 54 personnes dont 18 femmes. Ces demandeurs d’asile sont principalement originaires de Palestine ou de Guinée, mais aussi d’Ethiopie, du Salvador, d’Erythrée, d’Afghanistan ou de République Démocratique du Congo par exemple.

À la lumière des besoins de ces personnes particulièrement vulnérables et souvent traumatisées, NANSEN observe et analyse plusieurs aspects de la procédure d’asile. Pour la toute première fois, les 15 et 16 juillet 2021, le Comité des Nations unies contre la Torture (Comité CAT) entendra les autorités belges dans le cadre d’un dialogue ciblé sur certaines questions prioritaires, relatives à la mise en oeuvre de la Convention internationale contre la torture.

Pour alimenter ce dialogue, NANSEN a soumis aux experts du CAT son analyse et des pistes de recommandations aux autorités belge. C’est le fruit d’un travail structurel sur l’effectivité de l’accès à la protection internationale, d’un travail de monitoring portant sur la détention des demandeurs d’asile, et d’un travail d’assistance individuelle aux personnes en besoin de protection, y compris les apatridies.

Pour en savoir plus :